L’indicateur technique Moyenne Mobile

Les moyennes mobiles sont l’un des indicateurs techniques les plus utilisés. Cet indicateur est multifonction : il peut servir à analyser les tendances, être utilisé en tant que support ou résistance, … Il en existe différentes formes et avec différents paramètres.

Texte de la vidéo retranscrit ci-après. Ne pas lire le texte indépendamment de la vidéo pour une bonne compréhension. Le texte étant une retranscription, vous passeriez à côté de l’essentiel.

1. Les moyennes mobiles

1.a. Définition de l’indicateur

  • Construction d’une moyenne mobile

Les moyennes mobiles, ou Moving Average (MA) en anglais, sont parmi les indicateurs techniques les plus utilisés. Elles correspondent à la moyenne des prix sur une période donnée, appelée période de calcul. Elles indiquent l’orientation du prix en le lissant.

La méthode de calcul est très simple : on prend les X prix précédents (X variant en fonction de la période) dont on va faire la moyenne.

La modification de la période de calcul permet de lisser plus ou moins la moyenne mobile selon qu’on ait une période longue ou courte.

  • Les différentes moyennes mobiles

Il y a plusieurs types de moyennes mobiles, la plus utilisée est la moyenne mobile arithmétique, aussi appelée moyenne mobile simple.

La moyenne mobile pondérée donne un poids plus important aux dernières valeurs en leur rajoutant un coefficient. Cela permet d’avoir une moyenne mobile plus réactive.

La moyenne mobile exponentielle quant à elle donne également une pondération aux dernières valeurs mais avec un calcul différent de la moyenne mobile pondérée. Le résultat recherché reste cependant le même.

Les trois sont plus ou moins égales, mais les moyennes mobiles pondérées et exponentielles permettent

une légère réactivité supplémentaire.

1.b. Interprétation et utilisation

  • Sens, positionnement et croisements

Dans tous les cas, l’utilisation d’une moyenne mobile sert à lisser les mouvements. On peut analyser le sens de la moyenne (haussier/baissier), le positionnement du prix par rapport à ses moyennes ou encore les croisements de moyennes mobiles entre elles.

L’analyse du sens permet, dans un premier temps, d’analyser la tendance de fond du marché. Lorsque la moyenne mobile est haussière, la tendance est haussière et vice versa. Grâce à cela, on peut dégager deux types d’approches : le suivi de tendance et le contre-tendance.

Le suivi de tendance reviendrait à suivre la moyenne mobile sur une UT supérieure et de se positionner dans le sens de la moyenne sur une UT inférieure, que ce soit sur des corrections, des compressions, des croisements de moyennes, … peu importe. L’important est de se positionner dans le sens de la moyenne.

Le contre-tendance, quant à lui, reviendrait à attendre des pauses dans une tendance et se positionner en contre-tendance à partir de la seconde ou troisième pause pour espérer une tendance dans l’autre sens.

Les croisements de moyennes mobiles sont composés en général de deux moyennes mobiles : une moyenne mobile courte et une moyenne mobile longue. L’approche consiste à entrer en position lorsque les deux moyennes se croisent dans un sens correspondant au sens de la tendance. On peut bien entendu aussi envisager le contre-tendance là encore.

Il existe d’excellentes techniques de trading basées sur les moyennes mobiles en multi-unités de temps. Nous en étudions d’ailleurs certaines chez DMTrading.

  • Le paramétrage logique

Le paramétrage logique consiste à utiliser une période de calcul en fonction d’un repère temporel. Nous pouvons, par exemple, utiliser les cycles d’activité de l’être humain ou encore les cycles d’ouverture de marché. L’utilisation du paramétrage logique permet de repérer plus facilement les tendances journalières (par exemple : 24, 48, 72 sur du H1 correspondent respectivement à un jour, deux jours ou trois jours).

  • Le paramétrage empirique

Le paramétrage empirique consiste à utiliser une période de calcul optimisée pour obtenir de meilleures indications.

En fonction du marché, on va modifier la période jusqu’à obtenir les meilleurs signaux possibles. Les mouvements ont une certaine pente, une certaine fréquence et on peut réussir à coupler cette fréquence avec notre période d’utilisation. Cela permet d’obtenir de très bons signaux bien plus pertinents que sur un réglage standard.

Le problème vient du fait qu’il faut la remodifier lorsque les paramètres du marché changent. Tout cela demande énormément de travail et d’analyse.

La seule limite dans l’utilisation des moyennes mobiles est l’imagination même du trader ! Il existe énormément de possibilités pouvant donner de superbes opportunités.