L’analyse graphique : le Multi Unités de Temps (Multi Time Frame)

Texte de la vidéo retranscrit ci-après. Ne pas lire le texte indépendamment de la vidéo pour une bonne compréhension. Le texte étant une retranscription, vous passeriez à côté de l’essentiel.

Le Multi Time Frame (MTF)

L’analyse à unité de temps multiple

Se situer dans l’espace

Rappel sur la relativité des tendances : à tout instant, plusieurs tendances cohabitent. C’est ce que l’on appelle les cycles courts, moyens et longs termes.

L’analyse de ces différents cycles revient à analyser la situation globale du marché. Il faut à tout prix voir les marchés et chaque mouvement comme la superposition de plusieurs cycles comme l’illustre le schéma suivant.

Se situer dans l’espace, c’est avant tout comprendre où l’on se situe par rapport aux UT supérieures à savoir si on est à la fois en tendance impulsive à court terme et dans le sens de la tendance moyen terme et long terme, ou bien si on est en tendance corrective court terme de la tendance moyen terme, ou encore si on est en compression dans une tendance moyen terme, etc.

Se situer dans l’espace, c’est aussi analyser les supports et résistances sur l’UT supérieure qui se répercutent bien entendu sur les UT inférieures engendrant par exemple des compressions ou des forts rebonds.

Le trading à unité de temps multiple

  • Avoir un meilleur taux de réussite

Respecter le sens donné par les unités de temps supérieures augmentent significativement le taux de réussite de vos trades.

Attention toutefois à ne pas regarder trop loin en arrière. Il n’y a aucun intérêt à respecter une tendance journalière si on rentre sur des unités de temps comme le 5 minutes.

Le fait de respecter une tendance supérieure pose aussi le problème de l’avantage statistique selon qu’on rentre au départ, au milieu ou à la fin de la tendance supérieure.

  • Rechercher les plus grandes amplitudes

Cela consiste simplement à toujours prévilégier la tendance au contre-tendance. Non pas parce que l’un est plus rentable que l’autre mais parce que l’un est plus simple que l’autre. On pourra faire du contre-tendance, bien entendu, mais lorsqu’on aura gagner en suivi de tendance en réinvestissant des gains par exemple ou en réduisant le risque.