Réflexion sur le trading

Texte de la vidéo retranscrit ci-après. Ne pas lire le texte indépendamment de la vidéo pour une bonne compréhension. Le texte étant une retranscription, vous passeriez à côté de l’essentiel.

1. Réflexion sur le trading

1.a. La superstition du pigeon

L’espoir d’un lien de causalité

Une expérience a été menée sur des pigeons : des pigeons enfermés dans une boîte sont conditionnés à pousser un bouton pour se nourrir. C’est leur récompense. Mais si la trappe d’où tombe la nourriture s’ouvre à intervalle de temps régulier automatiquement, le pigeon ne va pas comprendre le côté systématique et rallier sa dernière action à la récompense. Par espoir d’un lien de causalité, il se met à battre des ailes, bouger la tête, etc. Pensant que ses efforts seront récompensés. La récompense viendra finalement, validant ainsi les croyances de l’oiseau.

C’est ce qu’on appelle la superstition du pigeon.

On peut faire le parallèle avec le trader avec toutes ces croyances existentielles sur le trading qui ne sont validés que par l’empirisme et le hasard, et auxquelles on donne des noms savants pour faire croire à quelque chose de prophétique.

Tout intellectualiser ?

Ce mythe du pigeon est alimenté par l’esprit humain qui, par nature, cherche à tout intellectualiser. Imaginez que vous choisissiez un nouveau job : au bout de deux semaines, l’entreprise restructure et vous licencie. Vous allez vous accuser d’avoir fait un mauvais choix. Imaginez qu’à l’inverse vous soyez promu directeur : vous allez vous en féliciter alors que dans les deux cas, vous n’y êtes peut-être pour rien.

Dans le trading, c’est un peu pareil. Est-ce votre technique qui est responsable de vos gains ? De vos pertes ? Est ce le marché ? Ou autre ?

Le principal problème du trader va être de trop intellectualiser. Il ne peut pas admettre qu’il faut faire simple et bête pour réussir. Il veut que ce soit sa technique, ses efforts et son talent qui soient récompensés.

1.b. Réflexion générale

Faut-il copier les traders en salle de marché ?

OUI et NON !

Les traders en salle de marché ne sont pas différents des traders indépendants. Certains utilisent l’analyse graphique, d’autres l’analyse fondamentale ou bien même les deux en même temps.

Les traders en salle ne sont pas si différents des particuliers. Leur environnement est bien entendu beaucoup plus complet, avec des personnes qui les aident et qui leur facilitent les décisions.

Leurs techniques en revanche est bien souvent similaire à celle des particuliers et il n’y a donc rien à copier sur ce domaine, que ce soit leurs indicateurs, leur méthodologie, … Par contre, leur psychologie est souvent très bonne et c’est ça qu’il faudrait éventuellement copier.

L’influence du début

Les débuts en trading peuvent conditionner les chances de succès d’un trader.

En effet, en fonction du moment où l’on se lance sur les marchés, notre réussite peut grandement influencer notre confiance future. Certains traders ou apprentis ont la chance de démarrer sur des marchés « faciles » permettant de faire beaucoup de gains et pardonnant facilement les erreurs de timings. Ces traders vont gagner un capital confiance très rapide qui peut les aider dans le futur. Par contre, attention à la chute lorsque les marchés commenceront à ralentir et redevenir compliqués … Certains auront le déclic pour ralentir leur trading quand d’autres, très souvent, commenceront à enchainer les pertes et perdre tout leur capital confiance. Il sera alors très difficile de s’en relever.

D’autres traders en revanche auront la malchance de démarrer sur un marché difficile et commenceront par des séries de pertes. Pour eux, il sera difficile d’acquérir un capital confiance et beaucoup arrêteront d’ailleurs avant car, encore une fois, à cause de cette notion d’intellectualisation, ils ne comprendront pas que tout n’est pas forcément de leur faute. Enfin, s’autres se maintiendront mais auront de ce fait un retard de confiance par rapport aux premiers qui, eux, auront fait leurs armes sur un marché facile.

Voila ce qu’est l’influence du début.

La sortie est plus importante que l’entrée

C’est la sortie qui conditionne le taux de réussite et non l’entrée. La plupart des traders se concentrent sur quand entrer, comment, où, … et faute de réussite cherchent à filtrer d’avantage.

Or, la sortie est la plus importante car c’est l’une des clés fondamentales qui différencie les perdants des gagnants.

La suprématie du suivi de tendance

Pour faire écho à la superstition du pigeon, un marché en tendance ou même sans tendance, permet de gagner peu importe la technique de trading utilisée. Vous pouvez utilisez 25 filtres différents avec une technicité ultra développée, si vous tradez la tendance vous gagnerez. PEU IMPORTE la technique.

En poussant la réflexion un peu plus loin, vous verrez que tout le monde hormis les scalpeurs tradent la même chose. Seuls les timings varient.

L’analyse technique : miroirs aux allouettes

L’analyse technique n’est en aucun cas une technique prophétique ou quelque chose d’extraordinaire permettant de gagner à tous les coups. Il faut la prendre comme ce qu’elle est c’est à dire une façon de lire le marché.

La différence se fera sur le trader et non sur sa méthodologie même si cela peut impacter les résultats.